Edouard Manet peintre impressionniste

Edouard Manet

Edouard Manet grand peintre impressionniste

Edouard Manet grand peintre

La famille d’Edouard Manet appartenait à la grande bourgeoisie. Né le 23 janvier 1832, il eut une enfance sereine entre un père magistrat et une mère cultivée, raffinée. Entré à 12 ans au collège Rollin, il fit la connaissance d’Antonin Proust, qui devait rester son ami et qui a laissé sur lui des pages inoubliables de témoignages détaillés et affectueux.

Tout jeune Edouard Manet se passionnait pour le dessin. Il fréquentait assidûment les expositions et les musées. Mais, ces premières manifestations d’une vocation artistique suscitèrent l’opposition de son père. Il lui accorda le choix entre deux professions: le barreau ou la marine. Refusé au concours de l’Ecole navale de 1848, Edouard Manet s’embarque sur un bateau marchand. Il passe quelques mois à Rio de Janeiro. A son retour, il rapporte des cahiers bourrés de croquis et de dessin d’après nature. L’opposition paternelle cède. Le jeune Manet qui a 18 ans, entre à l’atelier de Couture peintre en vogue du moment.

A la même époque, il fait de fréquentes visites au Musée du Louvre, deux rapides voyages en Italie en 1853 et en 1856, et un séjour en Hollande, en Allemagne et en Autriche. Il exécute des copies de Titien, de Tintoret, de Vélasquez. Il étudie aussi avec attention des maîtres plus récents, Goya, Daumier, Delacroix, Courbet.

Manet commence sa véritable carrière artistique

Ayant quitté l’atelier Couture en 1856, Manet commence sa véritable carrière artistique, marquée pendant plusieurs années par des refus, des scandales et des échecs, mais aussi par l’amitié et la solidarité des hommes les plus remarquables de son temps. De 1858, en effet, date son amitié avec Baudelaire, dont l’influence se fait sentir dans des tableaux tels que la Musique aux Tuileries et le Buveur d’Absinthe, présentés et refusés au salon de 1859.

edouard manet la musique aux tuileries
Edouard Manet la Musique aux Tuileries
edouard manet le buveur d'absinthe
Edouard Manet le Buveur d’Absinthe

Le goût du peintre et stimulé par celui du poète. Son engouement pour l’exotisme espagnol sera responsable en 1861 du Guitariste et l’année suivante Manet produira des portraits de danseuses parmi les quels celui de Lola Valence

le guitariste chanteur espagnol
Le Guitariste ou Chanteur Espagnol
Lola de Valence
Manet: Lola de Valence

En 1863, il entre en possession d’un héritage important laissé par son père. Il prépare une exposition personnelle à la galerie Martinet, puis quelques mois plus tard, il se présente au salon des refusés avec trois toiles. Une de celle-ci, le célèbre Déjeuner sur l’herbe, suscite un scandale sans précédent auprès de la critique officielle et de public.

edouard manet le dejeuner sur l'herbe
Le Déjeuner sur l’Herbe célèbre toile d’Edouard Manet

Manet expose le Déjeuner sur l’herbe et L’Olympia

Le scandale occasionné par le Déjeuner sur l’herbe fait que Manet s’impose comme chef de file de la Nouvelle peinture. Son ami Degas, alors inconnu, fait de Manet son révélateur. Degas se détourne de la peinture historique pour peindre la représentation de la vie moderne.

L’Olympia est peinte quelques mois à peine après le Déjeuner. En parlant de l’Olympia, Cézanne disait: “Il faut toujours avoir ce tableau sous les yeux.” Mais Manet hésite à exposer deux œuvres aussi audacieuses à si peu de distance. Aussi envoie-t-il au salon de 1864 une Corrida et les Anges au Tombeau du Christ, plus traditionnels par leur sujet et par leur facture. L’Olympia sera acceptée au salon de 1865, sans doute parce qu’on espère couler Edouard Manet définitivement.

L'Olympia
L’Olympia Célèbre peinture d’ Edouard Manet
La Corrida
La Corrida
les anges au tombeau du christ
Les Anges au Tombeau du Christ

Le public ricane. Exaspéré par l’incompréhension et par les polémiques, Manet s’accorde un bref séjour en Espagne. En 1866, il est de nouveau refusé au salon. Il a envoyé le Fifre. Zola ouvre les colonnes de l’Evènementiel à une campagne en sa faveur. Différents articles sont publiés en volume l’année suivante. Lorsque Manet exclu de l’Exposition universelle, organise une exposition personnelle place de l’Alma, en face du pavillon où expose Courbet. Pour lui prouver sa reconnaissance Manet peint un portrait de Zola. L’écrivain se trouve au premier plan. Derrière lui on reconnait une estampe d’Utamaro, une reproduction de l’Olympia et des Buveurs de Velasquez.

Le fifre
Le Fifre
Portrait de zola
Edouard Manet Portrait de Zola

les premiers impressionnistes

1866 est l’année où les premiers impressionnistes, Monet et Pissaro rencontre Manet. Comme Renoir, Sisley et Bazille, ils sont déçu par les académies. Le Café Gerbois sera jusqu’à la guerre de 1870, le lieu de réunion des peintres et des critiques d’avant garde autour de Edouard Manet.

Edouard Manet, les années 70

Pendant la guerre de 1870, Manet est canonnier, puis sous-lieutenant aux ordres du colonel Meissonnier. Il quitte Paris lors de la guerre civile et se retire à la campagne avec sa famille. Il ne regagnera la capitale qu’après la commune. Le célèbre marchand de tableaux Durand-Ruel lui achète, en 1872, des toiles pour une somme globale de 50 000 francs. L’une d’elles inspirée de Frans Hals, le Bon Bock, obtient un vif succès au salon l’année suivante. Le public et la critique manifestent une plus grande compréhension. Un changement d’opinion se dessine. En 1874 a lieu l’exposition d’un groupe de peintre, organisée chez le photographe Nadar qui sera nommée les impressionnistes.

Le Bon Bock
Le Bon Bock

Manet refuse d’y participer, bien que depuis 1869, il éprouve un intérêt certain pour le paysage sous l’influence de Berthe Morizot, jeune femme impressionniste qui deviendra sa belle-sœur. Au cour du même été de 1874, on le retrouve à Argenteuil, où il travaille en compagnie de Monet et de Renoir.

Mais sa faveur auprès des critiques ne dure guère. Le Jury du salon de 1874 accepte un seul tableau de Manet, le chemin de fer. L’année suivante, Argenteuil rencontre de vives critiques. Et, en 1877, Nana, le premier d’une série de tableaux d’inspiration naturaliste est refusé pour immoralité. En 1879 Manet est frappé d’ataxie. C’est une maladie terrible qui en dépit de tous les soins, empirera.

le chemin de fer
Le Chemin de Fer
Argenteuil Edouard Manet
Argenteuil
Nana Edouard Manet
Nana Edouard Manet

Les années 80

Au prix de grands efforts il n’abandonne pas la peinture. Il reçoit une médaille au salon de 1881. Puis, la même année, sur la proposition de son ami Proust, devenu ministre des beaux-arts, il est décoré de la légion d’honneur. En 1882, il peint ses dernières toiles, le Printemps et le Bar aux Folies-Bergère, toutes deux exposées au salon.

Le Printemps Edouard Manet
Le Printemps Edouard Manet
Le Bar aux Folies Bergère
Le Bar aux Folies Bergère Edouard Manet

Le succès d’Edouard Manet commence à se laisser entrevoir timidement. Mais Manet amputé d’une jambe au printemps de 1883, meurt le 30 avril. Il est enterré au cimetière de Passy. Peu de temps avant sa mort, il écrivait amèrement à un de ses critiques qu’il jugeait trop tiède. ” J’aimerais bien pouvoir lire enfin, pendant que je suis vivant, l’article extraordinaire que vous me consacrerez dès que je serais mort “.

0 comments on “Edouard ManetAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 + 30 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.