Edgar Degas saluant avec un chapeau

Edgar Degas impressionniste

Edgar Degas peintre impressionniste et sculpteur, sa vie son œuvre

Edgar Degas peintre, sculpteur, photographe…

Edgar Degas nait à Paris le 19 juillet 1834. Il y décède le 27 septembre 1917. De son vrai nom, Hilaire Germain Edgar de Gas est un artiste peintre précurseur de l’impressionnisme, graveur, sculpteur, photographe et naturaliste.

L’exposition Degas au Musée d’Orsay

Son père, Pierre Auguste Hyacinthe de Gas, banquier, était un homme cultivé, ami des artistes, des collectionneurs, amateurs de musiques. Il ne s’opposa pas à la précoce vocation artistique de son fils Edgar Degas. Bien au contraire il l’encouragea dans cette voie.

Edgar Degas passe son baccalauréat au lycée Louis-le-grand, le 9 avril 1853 et il commence par travailler dans l’atelier du peintre Barrias. Puis il devient l’élève d’un ancien disciple d’Ingres, le peintre lyonnais Louis Lamothe. Edgar Degas fréquente assidûment le Louvre. Il copie les maîtres anciens: Fra Angelico, Mantegna…

Malgré ses copies, le jeune Degas ne néglige pas son travail personnel. Si peu d’artistes eurent des débuts aussi faciles, bien peu, en revanche, eurent une jeunesse aussi studieuse. Dès ses premiers portraits et autoportraits, il manifeste une maturité et une sûreté de moyens qui présagent une personnalité d’exception. Il s’inscrit à l’école des beaux arts, le 8 avril 1855. On peut dire qu’il n’a plus grand chose à apprendre. Il fréquentera les beaux arts très irrégulièrement.

Départ pour l’Italie

A la même époque Edgar Degas fait connaissance de l’Italie. Il y part d’autant plus facilement que son grand père paternel vit à Naples et ses oncles et cousins Bellelli à Florence. Son premier voyage à Naples remonte à 1854. Il y retourne en 1856 après un séjour à Rome. Au printemps 1857, il rend à nouveau en Italie pour y demeurer jusqu’en avril 1859. Rome l’attire d’abord, puis voyageant par étapes de Viterbe à Orvieto, Citta della Pieve, Pérouse, Assise, il écrira après la visite d’Assise: “il y a dans Giotto une expression et un drame extraordinaire, c’est un génie” . Allant ensuite à Cortone, à Arezzo, il s’attardera à Florence.

Edgar Degas s’affirme

Là, il ne se contente pas de continuer à copier les maîtres italiens et de commencer le grand portrait de la famille Bellelli, qui sera repris à Paris et achevé vers 1862, il fréquente aussi le café Michel-Ange et se lie d’amitié avec Télémaque Signorini et le jeune critique Diego Martelli.

Edgar Degas famille Bellelli
Edgar Degas famille Bellelli

Rentré à Paris, il s’adonne aux sujets historiques: Jeunes Spartiates s’exerçant à la lutte, Sémiramis construisant une villa, la fille de Jephté, les malheurs de la ville d’Orléans, qui clôt la série de 1865, année où ce tableau s’expose au salon. A cet intérêt, resté transitoire, s’ajoute déjà son attrait pour l’opéra, le théâtre et les réunions hippiques.

semiramis construisant une villa
Semiramis construisant une villa
edgar degas scène de guerre au moyen âge les malheurs ville Orléans
Edgar Degas scène de guerre au moyen âge, les malheurs de la ville d’Orléans
Degas jeunes spartiates à l'exercice
Edgar Degas jeunes spartiates à l’exercice

Ainsi s’annoncent les thèmes qui prédomineront non seulement la peinture , mais la sculpture d’Edgar Degas. Il ne néglige pas le portrait pour autant. Et obtient dans ce genre des résultats mémorables tant par leur fermeté digne des Anciens que par la hardiesse et la nouveauté de leur construction. Ainsi dans la Dame aux chrysanthèmes la composition est-elle tout à fait décentrée.

La dame au chrysanthème | femme assise à côté d'un vase de fleurs
Edgar Degas la dame au chrysanthème | femme assise à côté d’un vase de fleurs

Réunion d’artistes du café Gerbois

Entre 1861 et 1863, Edgar Degas se lie d’amitié avec le critique Duranty. Il fait la connaissance de Édouard Manet et participe aux réunion d’artistes du café Gerbois où se trouve Auguste Renoir, Camille Pissaro, Claude Monet, Alfred Sysley, Fantin Latour, Paul Cézanne ainsi que les écrivains et critiques comme Zola, Duret, Burty.
Son amitié avec Désiré Dibau, violoniste de l’orchestre de l’Opéra, lui ouvre le monde du théâtre dont il s’inspirera toute sa vie: c’est de 1869 que date l’Orchestre de l’Opéra, où les musiciens occupent le premier plan, tandis qu’au fond les danseuses, sur le plateau, sont coupées à la partie supérieur du tableau.

Edgar Degas l'orchestre de l'opéra
Edgar Degas l’orchestre de l’opéra

Après l’interruption de la guerre de 1870, qu’il passe dans l’artillerie sur les fortifications parisiennes. Edgar Degas pénètre dans l’univers des danseuses. Premier résultat, en 1872, le Foyer de la Danse à L’opéra de la rue Le Peletier. En octobre de la même année, départ pour la Nouvelle-Orléans, où Edgar Degas, invité par son oncle et ses cousins Musson, peint, outre une série de portrait, l’intérieur du comptoir commercial, Le Bureau de Coton, qui figurera en 1876 à la deuxième exposition des impressionnistes.

Le bureau de coton
Edgar Degas Le Bureau de Coton
le foyer de la danse a l opera de la rue le peletier
Edgar Degas : le foyer de la Danse à l’Opéra de la rue Le Peletier.

Exposition impressionnistes avec Edgar Degas

En avril 1873, Degas rentre à Paris et reprend contact avec le groupe des novateurs. L’année suivante, à la même date, le photographe Nadar prête ses locaux, 35 boulevard des Capucines. Adresse mytique où aura lieu la première exposition de ces artistes novateurs, les impressionnistes ou Edgar Degas sera largement représenté. Il participera ensuite à toutes les représentations de cette manifestation. Celle de 1879 comprendra les portraits de Duranty et de Diego Martelli que Degas avait retrouvé à Paris. C’est ce même Diego Martelli qui devait donner à Livourne, en 1881, sa conférence célèbre sur les impressionnistes. Il fut le premier italien à s’intéresser à leurs œuvres, en faisant preuve d’une acuité critique tempérée par l’enthousiasme.

Sculpture Edgar Degas Jeune Danseuse de quatorze ans.
Sculpture Edgard Degas : Jeune Danseuse de quatorze ans.

En 1881, pour la première et la dernière fois, Degas expose une sculpture, sa Jeune Danseuse de quatorze ans réellement vêtue d’un corselet, d’un tutu de gaze et chaussée de satin. Suit une série de petites statues de danseuses, de femmes se lavant, de chevaux en mouvement, qui anticipent et accompagnent les sujets de ses tableaux. Il est vrai que l’on peut séparer les uns des autres. Sa curiosité pour tous les procédés techniques engendre, à partir de 1877, une série de monotypes, eux-fortes et lithographies. Mais le peintre préfère de plus en plus le pastel à la peinture à l’huile. Les expériences variées le conduisent ainsi à une plus grande liberté d’expression.

Sculpture danseuse mettent san bas
Sculpture Edgar Degas danseuse mettant son bas

Edgar Degas perd la vue

En 1889, un voyage avec Boldani à Tanger et à Madrid confirme son admiration pour Vélasquez. L’année suivante, Degas est en Bourgogne avec le sculpteur Bartholomé. Ce sera le dernier des ses longs voyages. Malheureusement à partir de 1893 sa vue déjà chancelante baisse encore. Il finit par devenir complètement aveugle.

Cependant jusqu’à la limite de ses forces Edgar Degas continuera à peindre et modeler des danseuses et des nus féminins, non sans une pointe de misogynie. A la tristesse de son infirmité s’ajoute un évènement qui contribue à aggraver les humeurs noires de l’artiste: contraint en 1912 de quitter sa maison de la rue Victor Massé, condamnée à être démolie, où il a vécu toute sa vie. Degas déménage au 6 boulevard de Clichy et renonce alors à toute activité pour s’éteindre le 27 septembre 1917 à l’âge de 83 ans. Le président Poincaré se fait représenter à son enterrement à Montmartre.

Edgar Degas sculpteur et peintre: Quelques bronzes et huiles sur toile

Sculpture Cheval se cabrant
Degas sculpteur: Cheval se cabrant
edgar degas sculpture cheval galopant
Sculpture bronze cheval galopant
edgar degas sculpteur danseuse grande arabesque
Bronze danseuse grande arabesque
Bronze sculpture danseuse espagnole
Bronze danseuse espagnole
l'attente de la danseuse
Edgar Degas l’attente de la danseuse
La classe de danse, representation des danseuses
La classe de danse, representation des danseuses
Devant les tribunes
Devant les tribunes
trois prostituees sur un canape
Trois prostituées sur un canapé
Les petites modistes
Les petites modistes

0 comments on “Edgar Degas impressionnisteAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
1 + 26 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.